Saint-Laurent-en-Brionnais

29 different villages together

  • P7250452

Le village de Saint-Laurent-en-Brionnais

Ce paisible village fut autrefois un lieu important où furent érigés de remarquables édifices. Parmi les trois châteaux du village, il subsiste comme vestige du château féodal, la tour de Corson, qui se s'élève seule au milieu des pâtures et le portail du château du bourg, érigé au XVe siècle où figure encore les armes des Crays. Le pittoresque bourg comprend une grande place ombragée, bordée de maisons de caractères et d'un pensionnat religieux. Au centre de celui-ci se dresse majestueusement l'église romane. Grâce à la réussite de l'embouche, qui consiste à engraisser les bovins à l'herbage, le village connait une grande prospérité au XIXe, encore visible par les nombreuses maisons bourgeoises, couvertes d'élégants toits à croupe et disséminées dans divers hameaux.



  • Lapetite082015 82

L'église romane

L'église romane édifiée au XIIe siècle possède un imposant clocher, typique du Brionnais. Elle desservait au XIVe siècle un prieuré qui servait de relais d'étape pour les moines de Cluny qui se rendaient au monastère clunisien d'Ambierle. Fortement restaurée au XIXe siècle, l'église a conservé de l'époque romane le choeur, l'abside et le clocher. Les chapiteaux et les bases des colonnes sont abondamment sculptés de motifs végétaux, humains ou animaliers. Certains attirent le regard, comme ces sculptures originales : un petit lapin qui orne la base d'une colonne ou le chapiteau du " baiser de paix ".


  • Lapetite082015 83

Le pensionnat de jeunes filles

L'imposant édifice situé au coeur du village fut un pensionnat religieux de jeunes filles qui fonctionna de 1822 à 1965. Ce bâtiment accueillait une école et un pensionnat dans lesquels des milliers de jeunes fille passèrent leur enfance. Les soeurs du Saint Sacrement dirigeaient cet établissement qui était renommé en Charolais-Brionnais. Le nombre d'élèves diminuant, le pensionnat devait se résoudre à fermer ses portes en 1965.