Ouroux-sous-le-Bois-Sainte-Marie

29 different villages together

Le village d'Ouroux-sous-le-Bois-Sainte-Marie

Ouroux qui signifie " oratoire " ou " lieu de prière " désignait à l'époque gallo-romaine des chapelles chrétiennes érigées pour évangéliser les campagnes. La proximité du village de Dyo où était rendu un culte à Mithra expliquerait la présence de ces lieux chrétiens pour combattre le paganisme. Le château de Chassagne, dont seul la tour subsiste, fut édifié au XVIème siècle. Il fut la propriété des Sivry, dont les armes sont représentées sur le linteau de la porte Renaissance de la tour. Ce petit village de caractère a su préserver ses belles maisons de pierres, dont l'une dispose d'une élégante tour-pigeonnier, son lavoir, sa fontaine et ses murets de pierres sèches.


  • 1037clocher

Les magnifiques boiseries de l'église

L'église d'Ouroux, rebâtie en 1860 dans le style néo-roman, dispose à l'intérieur d'un mobilier d'une qualité remarquable. Le chœur et l'abside sont entourés de magnifiques boiseries, de même que les autels latéraux dédiés à la Vierge Marie et à Saint Pierre. La chaire à prêcher, avec ses panneaux sculptés, est de belle facture. Les statues en plâtre de style Saint-Sulpice, disposées de façon très régulière tout autour de l'église, forment un ensemble exceptionnel par sa cohérence, sa force expressive et la fraîcheur de ses coloris.


Les murs en pierres sèches

Les murs en pierres sèches, dont les pierres ne sont pas liées par du mortier, furent construits à partir du XVIIe siècles. Ils témoignent non seulement d'une activité agricole ancienne, puisqu'ils délimitaient les propriétés mais aussi d'un savoir-faire et d'une grande maîtrise technique. Ils peuvent être coiffés d'une rangée de pierres disposée en chapeau afin que l'eau ruisselle sur les côtés. Ces murets qui structurent le paysage, confèrent à nos villages un caractère authentique.