La Clayette

29 different villages together

  • 1 la clayette son chateau et son lac

La ville de La Clayette

Située sur les premiers contreforts des Monts du Beaujolais, La Clayette est implantée en amphithéâtre, le long de son étang. A son extrémité, se dresse le joyau de cette ville, le château médiéval, remanié au XVIII et XIXe siècle, qui se mire dans les eaux de ses douves. Comme sortie d'un conte de fée, ce site pittoresque est incontournable. Ne vous étonnez pas, si l'on prononce La Clette et non pas La Clayette. En effet, la population est attachée à ses traditions puisque la forme d'origine de cette cité est " La Claète ".


  • Lapetite082015 72

La Claete, à la frontière du duché de Bourgogne

Le château fut édifié en 1380 par Philibert de Lespinasse, à la frontière entre le Royaume de France et le Duché de Bourgogne. Cette position stratégique explique l'intérêt que leur ont porté le Roi et le Duc. Acceptant des faveurs des deux partis, en échange de leur fidélité, les seigneurs de La Clayette s'imposèrent parmi les seigneurs les plus influents localement. De cette période médiévale, subsistent les grandes ailes des communs, protégées par des échauguettes, la porte fortifiée l'imposante tour circulaire et la chapelle ornée d'une exceptionnelle fresque d'anges musiciens. En 1722, Bernard De Noblet rachetait le château et entreprenait de grands remaniements avec la construction du pavillon central et de l'orangerie. Afin de s'affirmer davantage vers la ville, cette famille, toujours en possession du château le fit entièrement restaurer le donjon et l'aile sud entre 1863 et 1873 par un architecte de Moulins, Emile Dadolle, dans une style néo-gothique flamboyant, inspiré de la façade des loges du château royal de Blois.


  • P9281298

La Clayette, cité du cheval

Le cheval est l'emblème de la ville car l'élevage de chevaux de trait et de courses est une vieille tradition de la ville. Depuis le XVIIIe siècle, sur le blason de la ville figure " un cheval d'argent sur fond de gueules " pour perpétuer la tradition qui veut qu'en 1590, le cheval blanc que montait Henri IV à la bataille d'Ivry aurait été acheté à une foire de La Clayette. Les foires aux chevaux étaient renommées : d'anciennes chroniques affirmaient " il n'est de bonne monture qu'en pays clayettois ". Cité du cheval, elle accueille aujourd'hui, des rendez-vous hippiques réputés.