Saint-Symphorien-des-Bois

29 different villages together

  • Lapetite082015 112

Le village de Saint-Symphorien-des-Bois

Ce village, fut un lieu de passage important dès la haute antiquité puisqu'il se situait sur une voie romaine reliant Lyon à Autun, comme l'atteste la découverte de bas-reliefs, de médailles romaines et de sarcophages. Le plus ancien lieu de culte fut semble-t-il la chapelle Saint Georges, édifiée au XIème siècle, à proximité d'une fontaine guérisseuse. Pour accueillir des fidèles plus nombreux, une nouvelle église fut construite au milieu du XIXème siècle, dans le style néo-roman. C'est autour de cette église, sur la colline de Montalon, que le nouveau bourg fut installé. Chacun connait cette formule humoristique " Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV ? ". Or selon la tradition orale, ce célèbre cheval, vendu à une foire de La Clayette, proviendrait d'un élevage se situant au hameau de la Pouge.


  • Fontaine st georges

Les pouvoirs thérapeutiques des eaux de la fontaine Saint Georges

Tout près de la chapelle se trouve la fontaine Saint Georges, dont les eaux étaient réputées pour leurs pouvoirs thérapeutiques. En effet, celles-ci avaient des vertus de guérison contre les maladies touchant les enfants comme la patte d'oie, l'athrepsie et la malnutrition des nouveau-nés. Ainsi, les mamans venaient-elles de loin, laver dans cette fontaine les langes ou la chemise de l'enfant malade pour en obtenir la guérison. Cette fontaine fait aujourd'hui encore l'objet de dévotion puisqu'elle est le lieu de pèlerinages des Blancs, tout comme la chapelle Saint Georges. Cette minorité religieuse ayant refusé le Concordat de 1801, effectue ces pèlerinages à pieds à cette source bienfaisante et vient prier dans la chapelle, chaque année après la fête de Saint-Georges.


Le hameau de Giverdier : un conservatoire de l'habitat rural

Giverdier est l'un des plus anciens hameaux du village, puisqu'il se situait probablement à proximité de la voie romaine, à l'emplacement d'un site gallo-romain. Aujourd'hui, d'anciennes maisons des XVIIème-XIXème siècles, caractéristiques de l'habitat rural, composent ce petit hameau. Implantées de part et d'autre des chemins, sur la crête d'une petite colline, ces maisons séparées les unes des autres par des murets de pierres sèches, se prolongent par une grange et une étable. Ce hameau est tout à fait représentatif de la variété et de la richesse de l'habitat rural en Brionnais.