The "Débeurdinoire" in Saint Germain

Villages of character and curiosities

  • S. Gaillard

Une curieuse tradition !

Un surprenant culte se déroulait dans l'église romane : certains passaient leur tête dans l'orifice percé dans la pierre d'autel. Dénommé " débeurdinoire " (beurdin en parler local, c'est-à-dire l'idiot), il permettait aux simplets, une fois la tête passée à l'intérieur, de retrouver leurs facultés.

Cette légende a pour origine le serviteur, simple d'esprit, de l'évêque irlandais Saint Menoux (VIIème siècle), qui perça un trou dans le sarcophage de son maitre pour passer sa tête et l'honorer une dernière fois. Il en serait sorti "débeurdiné", c'est-à-dire guéri.

D'abord enterré avec les pauvres dans le cimetière du prieuré de Saint Germain, selon sa volonté, sa dépouille est transportée dans un village de l'Allier, qui prit le nom de Saint Menoux. Pour respecter sa dernière volonté, un débeurdinoire, fut érigé dans l'église de Saint Germain.

Seuls ces deux villages disposent de cette singularité.

Nous vous mettons en garde, l'efficacité n'est pas assurée, puisqu'il est possible de prendre la beurdinerie de celui qui est passé avant !